Nantes revisitée ( 2 )

 





Eléphant


Je l'aime cet éléphant
Aux traits délicats
J'accompagne sa solitude
A travers fer et béton

Né ici
Il ne sait pas les vastes plateaux
La poussière rouge des piste
La beauté des points d'eau

Né ici
Il sait le fleuve et les mimosas
La foule les flashs
les jeux d'eau

Je le suis au rythme
Du battement de ses chevaux
Il salue quand je le croise
Notre souffle sans ombre

Gabrielle BUREL
03/08/2017

 

  Le Mémorial

Entrez , descendez, allez vers la mer

Vous voilà confinés dans la cale d'un négrier
Un de ceux éparpillés sur l'esplanade
Qui brillent de tous leurs feux
Fiers de leur nom et de leur destinée

Entendez le bruit de l'eau contre les flancs du navire
Entendez la chute des corps balancés par-dessus bord

Ecoutez la mélopée de la femme jamais asservie
Le chant lancinant des tambours qui l'accompagnent

Pardonnez, refusez la folie mercantile
Pleurez enfin l'atroce souffrance enchaînée

Gabrielle burel
in Hors série 1 - Avril 2017 - Revue Cabaret

http://memorial.nantes.fr/





Articles les plus consultés

Alain Bosquet 1919 1998

Ce qu'il faut - Supervielle

Neruda Ode à un albatros voyageur

Henri Pichette 1924 - 2000

Anna de Noailles 1876 1933

Toussaint - Verlaine

Parce que ~ Gabrielle Burel